Cv-pro.fr » Divers » Investissement immobilier en SCI : quels avantages pour l’investisseur ?

Investissement immobilier en SCI : quels avantages pour l’investisseur ?

Toute personne voulant investir dans l’immobilier a le choix entre un investissement direct ou par l’intermédiaire d’une société d’investissement immobilier, la SCI. Dans ce cadre, la SCI, entité juridique à part entière, détient la propriété du bien immobilier dont elle assure la gestion en conformité avec ses statuts. Ce montage comporte plusieurs avantages comme vous allez le découvrir.

L’investissement en SCI permet de mutualiser les charges

La SCI étant nécessairement constituée par deux personnes au moins, elle constitue un véhicule idéal pour investir à plusieurs dans l’acquisition d’un bien immobilier. Ainsi, pour de potentiels investisseurs, c’est l’occasion d’acquérir un bien immobilier beaucoup plus important que ce qu’ils pourraient s’offrir en investissant individuellement. La société étant propriétaire de l’immeuble, les investisseurs recevront des parts auxquelles sont attachés des droits à la hauteur de l’investissement de tout un chacun. De même, chacun contribuera aux charges relatives à la gestion proportionnellement au nombre de parts détenues.

Par ailleurs, seule la société est responsable des créances qu’elle détient à l’égard des tiers. Les associés ne seront inquiétés quant à leur patrimoine qu’en cas d’insolvabilité de la SCI. Les éventuels créanciers ne pourront, dans ce cas, que demander la saisie des parts sociales détenues par les associés. Aussi, les associés n’étant pas solidairement responsables, les créanciers devront agir individuellement contre chaque associé pour demander la mise en cause de sa responsabilité. Cette contrainte rend de fait impossibles les poursuites contre les associés d’une SCI en situation de défaut.

La SCI pour préserver son patrimoine

Pour un entrepreneur qui souhaite préserver son patrimoine, la SCI constitue également une bonne solution. Celui-ci peut, pour faire l’acquisition de ses locaux professionnels, utiliser une SCI. Cette dernière mettra les locaux à la disposition de l’entreprise en contrepartie d’un loyer. Grâce à ce montage, le chef d’entreprise pourra financer le crédit immobilier de ses locaux professionnels avec le loyer versé par sa société. En outre, en cas de difficultés financières de l’entreprise, les créanciers ne pourront pas saisir l’immeuble puisqu’il ne fait pas partie du patrimoine de l’entreprise.

La SCI demeure aussi la solution privilégiée pour un couple non marié ou marié sous le régime de la séparation des biens désireux d’acquérir un bien immobilier ensemble. Chacun des conjoints ne détenant en réalité que des parts dans la société propriétaire de l’immeuble, en cas de séparation, il ne se posera pas de problème de partage. L’un ou l’autre aura la latitude de se séparer de ses parts comme il le souhaite.

La SCI facilite la succession

Investir dans une SCI permet aussi d’anticiper sa succession. En effet, un parent qui crée une SCI a la possibilité d’attribuer la nue-propriété de tout ou partie des parts à ses descendants (dans la limite d’un plafond réglementaire) de son vivant. Au moment de la succession, les héritiers n’étant pas en situation d’indivision auront le choix entre garder leurs parts dans la SCI ou s’en débarrasser. Il s’agit ici d’une bonne alternative à l’indivision qui est souvent source de conflits au sein des familles, surtout celles où coexistent des enfants de plusieurs lits ou recomposées.