Cv-pro.fr » Cuisine et restauration » Les règles de base pour de parfaits accords mets et vins

Les règles de base pour de parfaits accords mets et vins

L’art de la table se compose de multiples règles. Les accords mets et vins en font partie. Cela dit, il n’est pas toujours évident de les cerner, tant ils regorgent de subtilités. Vous vous interrogez peut-être à propos de la façon dont réaliser de parfaits accords. Sachez qu’il existe des règles de base simples qui vous permettront de bien accorder vos mets avec les vins.

À l’apéritif

À ce moment où l’on se prépare à passer à table, il est important de ménager ses papilles gustatives. Elles doivent rester intactes pour apprécier et savourer le repas ainsi que le vin qui va l’accompagner. Aussi est-il préférable d’éviter le vin liquoreux à l’apéritif. Le vin moelleux est également à proscrire. Une teneur importante en sucre et en alcool ne peut que mal préparer les papilles au repas. Les vins légers, secs et blancs de préférence conviennent mieux pour ouvrir l’appétit.

À l’entrée

Quel que soit le plat que vous servez à l’entrée, il n’est pas censé être lourd. Le principe consiste à y aller crescendo et il s’applique également au choix du vin. C’est pourquoi à l’entrée, il faut que le vin choisi soit délicat. L’idéal pour cela est encore une fois d’opter pour du blanc frais et léger, surtout si c’est pour accompagner des crudités ou une entrée fraîche. Ici, le vin rouge léger peut aussi être servi à l’entrée. Cela dépend aussi du plat servi.

Pour le plat de résistance

En suivant le principe énoncé, il faut monter en intensité ici. Le choix du vin doit s’accorder avec le met servi en résistance. Ici, le choix du vin dépend beaucoup du met, mais il doit tout de même être plus complexe en termes de saveur que le vin servi en apéritif. Vous pouvez procéder dans ce cas, à des accords de couleurs pour être certain de ne pas faire de faux pas.

Par exemple, optez pour du vin rouge pour accompagner un plat de viande rouge ou choisissez du vin blanc pour un plat de poisson blanc. Les accords par oppositions peuvent également être intéressants. Ainsi, vous pouvez associer un plat de volaille à la crème à un vin moelleux. Cette même sauce à la crème peut très bien s’accommoder avec du vin blanc, celui-là même qui a servi à le préparer. En tenant compte de l’importance de servir un vin à la fois intense et complexe, faites votre choix.

Au dessert

La règle la plus simple ici, c’est l’accord du niveau de sucre du dessert avec le niveau de sucre du vin. Le moelleux ou le vin liquoreux convient donc au dessert, à condition de bien le choisir. Du vin blanc demi-sec par exemple sera parfait pour accompagner un dessert très peu sucré.

Avec du fromage

Il est difficile d’indiquer une façon de faire. En effet, le type de vin idéal diffère, car chaque fromage a une texture et un goût bien à lui. Toutefois, vous pouvez utiliser ici également le principe de l’accord par opposition. Il s’agit par exemple d’associer des fromages persillés avec du vin moelleux afin que les saveurs s’équilibrent entre elles. Vous pouvez aussi choisir le vin et le fromage de la même région. En général, c’est un accord réussi.